Menu

Présentation du voyage

Mon carnet de voyage en Iran
En 1976 j’étais allée en Afghanistan puis au Yemen en 1977. L’Iran était dans mes projets. Le 11 février 1979 l'Ayatollah Khomeini arrive au pouvoir et marque la fin de l'Empire d'Iran. En juin 1979, le mouvement pour la liberté déclare l'Iran "République Islamique". Depuis, j'ai attendu que les tensions politiques diminuent et permettent un tourisme correct. J'ai même pensé que je n'irais jamais en Iran de ma vie.

Début 2016, les relations entre la République islamique et les pays occidentaux s’apaisent. Le tourisme en Iran a le vent en poupe. Je pars !
©PlaneteJoce
Difficultés avec Internet
Mon blog n'a pas pu être rédigé comme je le fais d'habitude "en live" pour deux raisons : tout d'abord à cause de la censure iranienne : Blogger n'était pas accessible. Je ne suis arrivée à me connecter qu'au travers d'une appli VPN téléchargée sur mon téléphone, et c'était trop petit, trop compliqué pour écrire J'ai essayé durant les heures de trajet en bus, mais entre le bus qui tanguait et la petitesse du clavier... Quant à ma tablette elle ne ma servi qu'à sauvegarder les photos car je n'y avais pas téléchargé de VPN.

Et puis le voyage a été tellement copieux en visites et en rencontres que je n'ai simplement pas eu le temps.
Mais j'ai pris des notes et je m'y suis mise dès que je suis rentrée.

Mon voyage a eu lieu entre le 21 avril et le 21 mai 2016.

MES ÉTAPES

MES VIDÉOS

Cliquez sur le menu dans le coin haut/gauche (les trois lignes horizontales blanches) pour faire apparaitre la liste complète des vidéos. Refermez le tiroir avec la croix blanche sur la droite.
©PlaneteJoce

AU HASARD DE MES ARTICLES

mardi 3 mai 2016

De Shiraz à Yazd (1)

Shiraz

On n'a pas très bien dormi. Chambre sur la rue, bruit du frigo, chaleur.  Bref à 6 hres on s'est réveillé.

Il n'y a pas de petit déjeuner dans cet hôtel. A 7 hres je nous suis fait des cafés avec ma résistance électrique.

On est tous sortis dans la rue à la recherche d'un endroit pour un semblant de petit déjeuner.  Seulement à 8 hres les boutiques commencent seulement à  s'installer et on n'a rien trouvé.

A la gare routière

On a décidé de filer à la gare routière tout de suite. Taxi 5000 tomans. On nous avait dit 20 mn.... On a mis 5 mn !

Là on acheté nos billets grâce à nos réservations. Pas de problème. 22 000 rials chacun pour Yazd. Bus VIP.

Les offres de nourriture... bof ! Pizza, sandwich viande ou pommes frites !!! Pour le matin ah non !

Je trouve un espèce de restau sordide où j'arrive à me faire comprendre que je veux du fromage et un Nan - 40 000 rials.


Ils n'ont que du thé... Je montre mon stick de Nescafé iranien... hot water ?  Je suis sauvée.


Je rejoins les autres qui se sont installés sur un banc du jardin. On se rapproche du bus. Des marches mal fichues, je m'étale de tout mon long avec ma valise en mains. Mais rien de grave, juste une égratignure et un gros bleu à sortir.

A 9 h 45 on rejoint notre bus censé partir à 10h15. On rentre nos bagages dans la soute et on attend.

Soudain, il est 10h08, et on voit notre bus s'en aller. Personne ne nous a dit de monter ! Et nos bagages sont dedans!

On a été un peu affolé.  On disait : teléphonez,  dites lui de revenir...

On nous dit "no problem"...

En fait il y avait d'autres voyageurs que nous et on était tous dans la même situation.

Le bus est revenu. On est monté. Il est plein.

Climatisation moyenne et pas de WC. Mais on s'arrêté, une fois. 6h de bus au moins.




 C'est un VIP. On nous donne un petit paquet, deux gâteaux et un mini jus de pomme.

VIDÉO





Paysages désertiques somptueux

Après être passé par un paysage montagneux magnifique on se trouve à l'orée du désert.











Arrêt pipi





Maintenant c'est vraiment le désert.




Une mosquée au loin, bien isolée.







VIDÉO

Images filmées au travers de la fenêtre du bus.



Yazd

Il est 16 h 45 quand on arrive à la gare routière de Yazd. Comme toujours elle est située à pas mal de kilomètres de la ville. Avant d'en sortir, les garçons se enseignent sur les horaires de bus qui peuvent les remonter sur Téhéran, le 6, car pour eux le voyage s'arrête là. Ils en profitent pour acheter leurs billets de bus. Chose faite. Moi, pendant ce temps je me suis renseignée auprès de la bonne Compagnie, sur les horaires et les tarifs des bus qui vont à Kerman, notre prochaine étape... le même jour...

Le chauffeur de taxi qui nous avait abordés, a été super gentil, ils nous a accompagnés à ces guichets des compagnies, nous a attendus, et on est partis pour la ville.

Voilà ses coordonnées :
Amin
Mobile : 09134440051

Yazd est une ville du sud de l'Iran, une ville du "désert". Coincée entre le désert Dasht-e Kavir au nord, et Dasht-e Lut au sud. C'est de là que nous voulons aller visiter les villages environnants.

Yazd, une ville dans le désert à 300 km au sud-est de Kashan, située à mi-chemin entre Ispahan et Kerman, et à 689 km au sud-est de Téhéran.   Capitale de la province de Yazd.

Coincée entre le désert Dasht-e Kavir au nord, et Dasht-e Lut au sud. C'est de là que nous voulons aller visiter les villages environnants.

C'est une ville ancienne qui remonte à la période sassanide (224-651 après J.C).

Réputée pour sa soie, cette ancienne ville caravanière a fondé jusqu'au 17 ème siècle sa prospérité sur son commerce. Elle est devenue la ville d'accueil des caravanes et de beaucoup de voyageurs et de négociants.

Marco Polo dans ses Récits de voyages parle de « la noble ville de Yazd », qu'il a visitée en 1292.

Yazd bénéficie du climat le plus aride d'Iran, avec une pluviométrie de seulement 60 mm par an. La ville n'a pu se développer que grâce à la présence d'une oasis à son emplacement. Alors qu'en été, les températures peuvent être torrides avec des maximales frôlant les 40 °C, en hiver les températures peuvent descendre en dessous de 0 °C au petit matin à cause de la sécheresse de l'air et de l'absence de nébulosité.


Kohan Hotel

On avait réussi depuis Shiraz à réserver cet hôtel, mais il n'y avait de la place que pour une seule nuit. On a pris. C'est qu'il est très réservé, par des voyageurs de tous les pays, il y a même des Chinois.

Quand on est arrivé, c'était toujours pareil. On a essayé de re-négocier les nuits suivantes. Après un petit moment on nous a proposé de changer de chambre pour les nuits 2 et 3, et de partager une grande chambre de 6 lits.... à 4. On a pris !

Le Kohan Hotel est un hôtel traditionnel, des bâtiments bas autour d'une cour arborée. Il est magnifique et les chambres ont tout le confort moderne.

Tel : + 98 621 2485
Fax: + 98 621 0393

Ils ont également un restaurant, très belle cour intérieure, de bonnes vues de la vieille ville sur la terrasse.






Il y a également un restaurant, une très belle cour intérieure, et une terrasse d'où on a la vue sur la vieille ville.



Nos compagnons portugais ont rencontré des voyageurs... portugais...





Notre chambre (la n° 108) est la première porte sur la droite.


Elle est très belle




Western Toilets !


Une petite alcôve, comme un petit salon supplémentaire.


On a ça sous les yeux par la fenêtre.




Le restaurant se divise en une partie haute, sur une plateforme, et une partie basse, autour du jardin.





Nous montons immédiatement sur la terrasse pour voir la ville.





Le soleil est en train de se coucher.



Nous allons de par les rues.





 De nombreuses maisons traditionnelles ont été transformées en hôtels.


Et nous trouvons d'autres terrasses. sur lesquelles nous montons pour voir le panorama sur la ville






Nous allons en direction de la mosquée Jameh. Nous tombons d'abord sur une placette où se trouve un mausolée... en travaux.




Masjid-e Jame (Mosquée du Vendredi) 

On dit qu'il faut l'admirer-la nuit quand elle est illuminée. C'est exactement ce que nous avons fait. Une merveille !

La place devant la mosquée


La mosquée Jameh de Yazd date du 12 ème siècle, et a été reconstruite au 14 ème siècle. C'est un exemple des plus belles mosaïques persanes. Ses minarets sont les plus élevés dans le pays.


Elle a d'abord été construite sous Ala'oddoleh Garshasb de la dynastie des Al-e Bouyeh, puis en grande partie reconstruite entre 1324 et 1365.

Selon les historiens, la mosquée a été construite sur le site du temple du feu sassanide.

C'est un beau spécimen du style Azari de l'architecture perse.

La façade du portail est décoré de haut en bas de carreaux principalement de couleur bleue.





Une longue cour à arcades fait suite, et derrière un diwan se trouve une chambre sanctuaire (de Shabestan).  




Cette chambre, sous un dôme carrelé, est magnifiquement décorée de mosaïque de faïence, la faience du grand Mihrab date 1365.


La principale niche de prière, qui est situé sous le dôme, est décorée avec de carreaux de mosaïque. 





Un trou



La mosquée est couronnée par deux minarets, qui sont les plus élevés d'Iran, datant de l'ère Safavide, 52 m de hauteur et 6 m de diamètre.






Après avoir tenté de dîner au restaurant de l'hôtel Silk Road, et voyant le monde de touristes qu'il y avait....


Dîner au Kohan hotel

Nous décidons de retourner à notre hôtel, le Kohan, et d'y dîner. Le cadre est bien plus joli et plus calme.


Bademjam (purée d'aubergines) et riz. Pas si bon que celui que j'avais mangé à Kashan, loin de là. Mais le seul plat de la carte que je peux manger.


Et bière russe sans alcool (100 000 rials)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un message, un commentaire, car c'est la meilleure façon pour moi de communiquer et d'échanger avec vous. Et si c'est écrit "Aucun commentaire", soyez le premier (ou la) à réagir !

Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante en étant loggué sur votre compte.

Sinon, choisissez "ANONYME".
Mais surtout si vous choisissez "Anonyme" PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE AU MOINS DE VOTRE PRÉNOM POUR QUE JE SACHE QUI M'ECRIT.

VOS MESSAGES M'ENCOURAGENT BEAUCOUP ET JE VOUS EN REMERCIE.