Menu

Présentation du voyage

Mon carnet de voyage en Iran
En 1976 j’étais allée en Afghanistan puis au Yemen en 1977. L’Iran était dans mes projets. Le 11 février 1979 l'Ayatollah Khomeini arrive au pouvoir et marque la fin de l'Empire d'Iran. En juin 1979, le mouvement pour la liberté déclare l'Iran "République Islamique". Depuis, j'ai attendu que les tensions politiques diminuent et permettent un tourisme correct. J'ai même pensé que je n'irais jamais en Iran de ma vie.

Début 2016, les relations entre la République islamique et les pays occidentaux s’apaisent. Le tourisme en Iran a le vent en poupe. Je pars !
©PlaneteJoce
Difficultés avec Internet
Mon blog n'a pas pu être rédigé comme je le fais d'habitude "en live" pour deux raisons : tout d'abord à cause de la censure iranienne : Blogger n'était pas accessible. Je ne suis arrivée à me connecter qu'au travers d'une appli VPN téléchargée sur mon téléphone, et c'était trop petit, trop compliqué pour écrire J'ai essayé durant les heures de trajet en bus, mais entre le bus qui tanguait et la petitesse du clavier... Quant à ma tablette elle ne ma servi qu'à sauvegarder les photos car je n'y avais pas téléchargé de VPN.

Et puis le voyage a été tellement copieux en visites et en rencontres que je n'ai simplement pas eu le temps.
Mais j'ai pris des notes et je m'y suis mise dès que je suis rentrée.

Mon voyage a eu lieu entre le 21 avril et le 21 mai 2016.

MES ÉTAPES

MES VIDÉOS

Cliquez sur le menu dans le coin haut/gauche (les trois lignes horizontales blanches) pour faire apparaitre la liste complète des vidéos. Refermez le tiroir avec la croix blanche sur la droite.
©PlaneteJoce
MESSAGE POUR CÉCILE ET FARID DE LYON
A TABRIZ NOUS AVONS FAIT L'EXCURSION AU LAC ORUMIYEH ENSEMBLE. J'AIMERAIS VOUS ENVOYER LES PHOTOS MAIS JE N'AI PAS RETROUVÉ VOTRE ADRESSE MAIL. CONTACTEZ-MOI EN PERSO : ICI

AU HASARD DE MES ARTICLES

lundi 2 mai 2016

Shiraz (3) - Eram Garden - Nasir al Molk - Caravansérail Saraye Moshir - Bazar

On déménage ce matin. Enfin on part à 11 hres. Cette fois ci, pas de bus. On prend un taxi, 400 000 rials, de la maison à notre hôtel en ville.

Pareil plus d'1 heure pour arriver à l'hôtel, l'Esteghlal, près de la citadelle.


Nous posons nos valises dans les chambres. 


Aussitôt on part pour la visite de la ville.

L'Eram Garden

Il est écrit partout que c'est l'un des plus beaux jardins persans. 

 Immenses cyprès, roseraie, bassin, jardin botanique. Il figure désormais sur le patrimoine culturel mondial.

Il a été créé sous l'ère qâdjâr (19 ème siècle), et il fut utilisé par l'élite féodale, les chefs tribaux de la province du Fars puis plus tard, par la royauté d'Iran. Il passa sous la protection de l'Université de Chiraz et devint École de Droit.



Direction le jardin Eram. Décevant. Les fleurs, bof !!! Pas trop. En plus on a droit à une pluie d'orage. C'est qu'il fait très chaud,  bien du 29 degrés.


















Les rencontres avec des iraniennes sont plus intéressantes que le lieu.  Elles étaient en groupe, elles travaillent dans un hôpital nous ont-elles dit.. Elles avaient dans les mains des roses blanches et un énorme gâteau genre gâteau d'anniversaire (dont on a évidemment reçu des parts).

















On reprend un taxi vers le centre. On marche par les rues.





Avec une étrange rencontre. On ne pensait pas que cela existait encore des femmes qui portent ce genre de masque facial.






La mosquée Masjed-e-Nasir al Molk

Elle se trouve sur le trottoir opposé du boulevard.




La mosquée Nasir al-Molk a été construite entre 1876 et 1887 pendant l'époque QaJar. Elle faisait partie d’un ensemble (mosquée, hammam) partiellement disparu.












Comme la mosquée Vakil, elle possède deux iwans en vis-à-vis et l’une de ses salles de prière aux colonnes torsadées éclairées par des vitraux.







 























Les Iraniennes aussi photographient.





video


La mosquée a beaucoup de fenêtres en verre coloré et quand on y va le matin, le soleil donne aux colonnes des couleurs très changeantes. Il faut y être à 8 hres, et puis à 10 hres, et tout change. Mais on n'y était pas le matin, et demain matin, on prend un bus pour Yazd. Alors on ne le verra que sur des photos affichées à l'entrée de la mosquée !

Au caravansérail Saraye Moshir

Puis on a refait un tour sur la place du caravansérail Saraye Moshir, qui est bien agréable en fin de journée. On a discuté avec une femme, âgée, qui était assise à côté de moi sur le banc. On l'a abordée parce que ce qui nous a étonnés c'est qu'elle portait une jupe qui lui arrivait aux genoux, seulement. Elle nous dit "no problem"... Ok elle était âgée...

Est ensuite arrivée une autre femme qui nous a dit que c'était sa mère, qu'elle, vit aux Etats Unis et qu'elle est venue en Iran rendre visite à sa mère.

Via le bazar

Elles, la fille, la mère, et la petite fille de 17 ans, nous ont ensuite menés par le bazar pour nous montrer la boutique tenue par son frère, où sont exposés des "rugs". Veuillez comprendre des tableaux faits en tapis, et pas en peinture. Franchement, des horreurs...




Je suis ensuite rentrée avec Jorge à l'hôtel vers 23 hres, alors que Ouardia et Pedro sont retournés au mausolée d'hier, et ont assisté à une manifestation encore plus étrange.

En rentrant à l'hôtel on a parlé avec l'homme à la réception et il a pu nous réserver nos 4 places de bus pour demain Yazd. Bus de 10h15.

Bon, Shiraz on a moins aimé qu'Esfahan. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un message, un commentaire, car c'est la meilleure façon pour moi de communiquer et d'échanger avec vous. Et si c'est écrit "Aucun commentaire", soyez le premier (ou la) à réagir !

Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante en étant loggué sur votre compte.

Sinon, choisissez "ANONYME".
Mais surtout si vous choisissez "Anonyme" PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE AU MOINS DE VOTRE PRÉNOM POUR QUE JE SACHE QUI M'ECRIT.

VOS MESSAGES M'ENCOURAGENT BEAUCOUP ET JE VOUS EN REMERCIE.