Menu

Présentation du voyage

Mon carnet de voyage en Iran
En 1976 j’étais allée en Afghanistan puis au Yemen en 1977. L’Iran était dans mes projets. Le 11 février 1979 l'Ayatollah Khomeini arrive au pouvoir et marque la fin de l'Empire d'Iran. En juin 1979, le mouvement pour la liberté déclare l'Iran "République Islamique". Depuis, j'ai attendu que les tensions politiques diminuent et permettent un tourisme correct. J'ai même pensé que je n'irais jamais en Iran de ma vie.

Début 2016, les relations entre la République islamique et les pays occidentaux s’apaisent. Le tourisme en Iran a le vent en poupe. Je pars !
©PlaneteJoce
Difficultés avec Internet
Mon blog n'a pas pu être rédigé comme je le fais d'habitude "en live" pour deux raisons : tout d'abord à cause de la censure iranienne : Blogger n'était pas accessible. Je ne suis arrivée à me connecter qu'au travers d'une appli VPN téléchargée sur mon téléphone, et c'était trop petit, trop compliqué pour écrire J'ai essayé durant les heures de trajet en bus, mais entre le bus qui tanguait et la petitesse du clavier... Quant à ma tablette elle ne ma servi qu'à sauvegarder les photos car je n'y avais pas téléchargé de VPN.

Et puis le voyage a été tellement copieux en visites et en rencontres que je n'ai simplement pas eu le temps.
Mais j'ai pris des notes et je m'y suis mise dès que je suis rentrée.

Mon voyage a eu lieu entre le 21 avril et le 21 mai 2016.

MES ÉTAPES

MES VIDÉOS

Cliquez sur le menu dans le coin haut/gauche (les trois lignes horizontales blanches) pour faire apparaitre la liste complète des vidéos. Refermez le tiroir avec la croix blanche sur la droite.
©PlaneteJoce

AU HASARD DE MES ARTICLES

dimanche 8 mai 2016

Train de nuit de Kerman à Teheran

Gare de Kerman

On ne passe sur le quai que lorsque le train est en train d'arriver. Dons il faut vite trouver le bon compartiment. Il y a du personnel de la gare quand même. Et il y a un policier , aussi, sur le quai...


Compartiment "mixte" 

On découvre que l'on est dans un compartiment de six personnes (nous pensions être en première classe...) et que c'est un compartiment mixte.

Nous sommes les premières à y entrer. 


Puis arrive un couple âgé, avec leur fils (adulte) qui les aide à mettre leurs énormes valises et sacs tout en haut sur l'étagère. On pense... on va être serrés...  


A voir notre étonnement, la femme nous dit "C'est mon époux". Puis "C'est mon fils". Nous pensions que le fils était là uniquement pour les aider à mettre leurs bagages, mais non, il faisait partie du voyage. On est déjà cinq.

Puis arrive un homme. oui, encore un homme.

Nous sommes dans un compartiment "mixte", trois hommes + trois femmes, qui ne se connaissent pas à part la famille. Nous croyions que c'était obligatoire, nous,  en Iran, les femmes d'être avec les femmes....

Alors, on saura, par la suite que justement ce jour-là, il n'y avait pas de wagon 1 ère classe  dans ce train, et que nous sommes dans un wagon 2 ème classe (d'où les 6 banquettes, en 1 ère il n'y en a que 4). Et que, pour voyager dans un compartiment réservé aux femmes, il faut.. le demander expressément à la réservation ! Comme si la fille de l'agence ne se serait pas douté...





On fait connaissance

La famille.... ils vivent à Téhéran.

+ Amin, de Kerman. Il a une petite entreprise, et vend des carrelages peints avec des motifs artistiques. Il doit rencontrer un client à Téhéran, et il n'y avait pas de place dans l'avion. il a pris le train de nuit...



VIDÉO


On est très serrés. Et le train "tangue". On a de la visite très vite : distribution des "encas" : des gâteaux, encore des gâteaux, et un petit jus de fruit.


Ensuite autre passage : on nous demande si l'on veut s'inscrire pour le dîner au wagon restaurant. On nous propose ce qu'il y a à manger.... eh bien ce sera "chicken kebab", une fois de plus !

Les paysages.... le désert.... de Kerman à Yazd...




Au wagon restaurant



Une soupe + Chicken kebab + riz
Qu'on arrose avec du jus de citron dans un petit sachet plastique. Pour boire, pas de choix, ce sera.... coca cola !



On réalisera au moment de quitter le restaurant que Amin a payé pour nous deux le dîner... 

Installation pour la nuit

Un petit tour aux toilettes, qui tanguent, mais ça va. Une fois couchée, il ne sera plus question de...

Car six couchettes, c'est bien serré.

On installe les lits nous-mêmes, c'est pas comme en Thaïlande où un homme nous fait les lits.... Il y a pour chacun un énorme sac où se trouve drap, oreiller, et couverture.

L'organisation : en bas le couple âgé, au milieu nous deux les filles, en haut les deux gars plus jeunes.

Il n'y a pas de hauteur au dessus de la tête, je suis obligée d'être courbée pour organiser ma couchette ou atteindre mon sac... Je mets mon petit sac à dos au bout, quand même gros puisqu'il y a l'électronique et beaucoup de... gâteaux... et mes pieds dessus.

Une fois installée, il ne faut plus bouger. Somnifère, j'ai très bien dormi.

Il est 6 hres, un mec passe en clamant je ne sais pas quoi. Tout le monde se réveille. On doit retirer tout le linge de lit et les remettre dans les sacs.  Et replier les banquettes. Pas de café, thé etc... rien de rien.

Il est 7 hres quand on sort du train à la gare de Téhéran.

Arrivée à la gare de Téhéran



On est triste de se quitter.... le voyage en train a été l'un des meilleurs moments de ce voyage.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un message, un commentaire, car c'est la meilleure façon pour moi de communiquer et d'échanger avec vous. Et si c'est écrit "Aucun commentaire", soyez le premier (ou la) à réagir !

Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante en étant loggué sur votre compte.

Sinon, choisissez "ANONYME".
Mais surtout si vous choisissez "Anonyme" PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE AU MOINS DE VOTRE PRÉNOM POUR QUE JE SACHE QUI M'ECRIT.

VOS MESSAGES M'ENCOURAGENT BEAUCOUP ET JE VOUS EN REMERCIE.