Menu

Présentation du voyage

Mon carnet de voyage en Iran
En 1976 j’étais allée en Afghanistan puis au Yemen en 1977. L’Iran était dans mes projets. Le 11 février 1979 l'Ayatollah Khomeini arrive au pouvoir et marque la fin de l'Empire d'Iran. En juin 1979, le mouvement pour la liberté déclare l'Iran "République Islamique". Depuis, j'ai attendu que les tensions politiques diminuent et permettent un tourisme correct. J'ai même pensé que je n'irais jamais en Iran de ma vie.

Début 2016, les relations entre la République islamique et les pays occidentaux s’apaisent. Le tourisme en Iran a le vent en poupe. Je pars !
©PlaneteJoce
Difficultés avec Internet
Mon blog n'a pas pu être rédigé comme je le fais d'habitude "en live" pour deux raisons : tout d'abord à cause de la censure iranienne : Blogger n'était pas accessible. Je ne suis arrivée à me connecter qu'au travers d'une appli VPN téléchargée sur mon téléphone, et c'était trop petit, trop compliqué pour écrire J'ai essayé durant les heures de trajet en bus, mais entre le bus qui tanguait et la petitesse du clavier... Quant à ma tablette elle ne ma servi qu'à sauvegarder les photos car je n'y avais pas téléchargé de VPN.

Et puis le voyage a été tellement copieux en visites et en rencontres que je n'ai simplement pas eu le temps.
Mais j'ai pris des notes et je m'y suis mise dès que je suis rentrée.

Mon voyage a eu lieu entre le 21 avril et le 21 mai 2016.

MES ÉTAPES

MES VIDÉOS

Cliquez sur le menu dans le coin haut/gauche (les trois lignes horizontales blanches) pour faire apparaitre la liste complète des vidéos. Refermez le tiroir avec la croix blanche sur la droite.
©PlaneteJoce

AU HASARD DE MES ARTICLES

Infos pratiques

Budget

En Avril/Mai 2016 - 4 semaines
1 € = 39 000 Rials

 Billet d'avion : Vol Alitalia, 282,71 € TTC  (frais de réservation inclus)
. Acheté en ligne 5 semaines avant le départ sur le site web de Nouvelles Frontières.
. Arrivée à Téhéran à 0h50 (un transit à Rome de 2h45)
. Départ de Téhéran à 3h45 (un transit à Rome de 1h25)

➢ Dépensé sur place (en partageant les chambres à deux) :  environ 1050 / 1100 € pour moi

(Hôtel moyen < 40 €)

 Le budget le + conséquent : les entrées des sites
Le plus souvent 200 000 rials  (5 €)
Et aussi de certains villages "touristiques" 150 000 rials  (4 €)

 Les transports sont "donnés" comparés à la distance parcourue

 La nourriture n'est pas chère. Un vrai repas au restaurant, un plat + boisson autour de 7 €.
On ne mangeait au restaurant qu'une fois par jour.


Mon guide


➢ J'ai voyagé avec le Lonely Planet Iran en anglais, qui date de 2012. Il n'y avait pas au moment de mon voyage de LP plus récent de sorti. Et pas en français. La version française date de il y a un siècle et ne doit plus être en vente. J'ai fait le bon choix. Beaucoup d'informations dedans, utiles et exactes, de bonnes cartes, des tableaux sur la durée de trajet des bus entre villes (très utile), et à ma surprise les tarifs indiqués des hôtels aussi étaient exacts. Il n'y a que les n°s de téléphone des hôtels qui se sont révélés être souvent faux.



➢ Le Petit Futé est à proscrire. Bien qu'il soit le plus sorti en 2016, qu'il soit en français, il n'y a rien dedans, et leurs cartes de villes... à part les stations essence.... Ne l'achetez pas, j'en ai connu qui l'ont carrément mis à la poubelle.

Moi, j'avais téléchargé la version numérique du Petit Futé en pdf, et elle m'a parfois été utile pour trouver justement ces n°s de téléphone d'hôtels. 

➢ L'internet. Pour toutes les recherches d'infos. Parfois pour prendre des décision y va-t-on, n'y va-t-on pas, les vidéos Youtube donnent une bonne idée.


Infos pratiques

➢ Arrivée en Iran
Attention aux arrivées un vendredi (jour de repos) : les bureaux de change (comme beaucoup de boutiques d'ailleurs) sont fermés, et à Téhéran c'est le cas.
Le week-end en Iran c'est le jeudi et vendredi. + les jours fériés musulmans.

➢ Le change
A l'arrivée, on a été dépanné par des voyageurs à l'hôtel qui rentraient en France.
On a vécu le soucis d'être "à sec" de devises iraniennes à un moment ou vendredi et fête de je ne sais quel saint inconnu de nous, se sont enchainées.

J'ai toujours changé des euros.

Il est facile de trouver des bureaux de change à Téhéran, Esfahan, à Shiraz (?). Mais dans les autres villes, ça peut être galère. Et ça a été... par un enchainement de villes où on ne trouvait pas de bureaux de change. Les villes sont parfois des lieux touristiques pour les Iraniens, mais si elles ne sont pas couramment visitées par les touristes étrangers, on ne trouve pas de bureaux de change.

Payer à l'hôtel en devise étrangère ? On a pu le faire deux fois, en euros. Mais dans "un" hôtel le patron a voulu des dollars et refusait les euros. C'est la seule fois que mes "dollars" m'ont dépannée.

Malgré le nombre considérable de zéros, on s'habitue vite aux billets.

Attention entre le 50 000 et le 500 000 (10 €). Les 500 000 sont de deux sortes, les anciens et les nouveaux. Les nouveaux c'est facile ils ont une couleur violette, différente de tous les autres billets, et sont de taille plus petite. Mais les anciens 500 000 rials ressemblent aux billets de 50 000 rials.

Les gens parlent en "tomans". Dans les hôtels on faisait toujours préciser "tomans ou  rials ? " mais on s'habitue ensuite aux tarifs... Les entrées des sites sont indiqués en rials, mais c'est "écrit".

➢ Chambres d'hôtel

. L'eau a toujours été chaude à la douche.
. Quand il a fait froid (pas souvent) il y a eu du chauffage (très fort) dans les chambres.
. Prévoir son sac à viande car il n'y a pas toujours de drap de dessus, même si c'est rare.
. De même une serviette de toilette. Dans un hôtel il n'y a pas eu de serviette de toilette.
  Et quand on est hébergé "chez l'habitant"....
. On a demandé toujours des chambres sur l'arrière.

➢ Petit déjeuner
Le petit déjeuner a toujours été inclus  dans le prix de l'hôtel, sauf pour les "appart hôtels, et l'hôtel bas de gamme. Il est composé de pain iranien, panir (fromage souvent en conserve), tomates, concombres, confiture ou miel, beurre parfois, et des oeufs parfois.

➢ Café
Pour ceux qui boivent du café, emporter son "Nescafé" ! S'il y a du café (rarement) au petit déjeuner, c'est du 3 + 1 en poudre (café + lait + sucre).

➢ Papier de toilette
J'ai apporté deux rouleaux de papier WC de France + ceux que j'ai pris dans les hôtels. Il y a toujours eu du papier WC dans les hôtels, mais pas toujours remplacé, et il a parfois fallu les demander. Par contre presque jamais dans les toilettes publiques.

➢ Réservation d'hôtels
On n'avait réservé par email que les premières nuits à Téhéran (pour avoir le visa, aussi...). Ensuite on a téléphoné d'une ville à l'autre, au fur et à mesure.

On a eu des soucis pour trouver à Kashan et à Shiraz. A Yazd, cela s'est solutionné une fois arrivés à l'hôtel. Dans le nord on a débarqué dans les villes sans avoir du tout réservé. Je pense que c'est surtout dans le sud que le problème peut se poser, car le sud est beaucoup plus touristique que le nord.

➢ Gastronomie ?
Pour moi = nulle. Je suis végétarienne... Je me suis quand même nourrie. J'ai fait des écarts en mangeant de temps en temps des brochettes de poulet trop sèches et trop copieuses. La quantité de riz fourni est trop énorme. Les "frites" sont dégueulasses. J'ai mangé deux fois du poisson de rivière... dans le nord.

➢ Plan des villes
Je conseille de télécharger un plan de Téhéran sur son téléphone, accessible sans internet. Google Map le permet désormais. Qu'est ce que cela m'a été utile ! Je n'ai pas téléchargé d'autres cartes de villes, mais j'avais un GPS.. iranien...

➢ En train de nuit
Si vous voulez être dans un compartiment de femmes, précisez-le à l'achat. Il y a certains trains qui n'en n'ont pas, et des trains qui n'ont pas de voitures 1 ère classe.

➢ Le départ à l'aéroport de Téhéran a été une galère à cause de la queue aux passeports qui n'avançait pas. On a quitté l'hôtel 4 heures à l'avance, et on a angoissé de ne pas arriver à la porte d'embarquement à temps.


Communiquer

➢ Carte Sim iranienne
J'ai commencé à introduire dans mon smartphone une carte Sim que m'avait donnée un voyageur à l'hôtel qui prenait l'avion de retour. Seulement cet opérateur (IRTCI) n'a pas été très bon.

Alors quand je suis arrivée à Esfahan, j'ai, dans une boutique de téléphone mobile, choisi de changer d'opérateur. J'ai choisi Irancell, et acheté la totale : la carte Sim + le crédit appels téléphone + le crédit données Internet (data).

En Iran, c'est très bon marché (quoique j'aie utilisé très vite beaucoup trop de mes datas).
. Carte Sim : 35 000 tomans
. Crédit appels téléphone : 5000 tomans
. Crédit data : 10 000 tomans

Un total de 50 000 tomans ou 500 000 rials (13 €).
Mais j'ai plus tard recrédité des mêmes sommes pour aller jusqu'au bout du voyage parce que je suis une grosse consommatrice. Au total j'en ai eu pour 25 € pour le mois.

➢ Il y a une censure en Iran sur l'Internet 

A cause de la censure iranienne, Facebook, Blogger n'étaient pas accessible. Je ne suis arrivée à me connecter qu'au travers d'une appli VPN que j'ai téléchargé. Cloud VPN a très bien marché, et était rapide. J'ai abandonné Psyphon qui ne marchait pas bien.

WhatsApp marche très bien mais les Iraniens utilisent en grande majorité Telegram.

Ils vous demanderont aussi si vous avez... "SHAREit"... mieux que Bluetooth, pour s'échanger immédiatement par téléphone les photos.

Les Iraniens sont très accros aux réseaux sociaux sur leurs téléphones. Mais Skype, Viber, Facebook, par contre ils n'utilisent pas.

J'ai téléchargé WhatsApp, Telegram, et quoi encore... SHAREit, MyAppleShare... Cafébazar... Hotspot Shield... Des trucs que je n'aurais jamais osé installer sur mon téléphone lorsque j'étais en France.

Question langue perse

Beaucoup d'Iraniens parlent l'anglais. Ce sont eux qui vous invitent chez eux. Mais tous ne parlent pas l'anglais. Alors, mon appli Google Traduction sur mon téléphone a été très utile. On n'obtient pas la prononciation mais seulement le mot écrit en persan. Eh bien avec cela j'ai pu bien des fois arriver à demander mon chemin.

Mon lexique 

Voilà avec quoi je me suis débrouillée, car l'anglais n'est pas toujours parlé...

➛ salâm : bonjour
(l'accent "^ "est très important, quand vous l’aurez entendu prononcer vous comprendrez…)

➛・1 : yék
    ・2 : do
(on n'était que deux)

➛ balé : oui
     na : non

➛ hâm : je

➛ faransavi : française

➛ esmam : je m’appelle
     esmast : comment tu t’appelles

➛ lotfan : s’il vous plait

➛ merci : merci
     tachakor : merci
     kheyli mamnoun : merci beaucoup

➛ khoda hafez : au revoir

➛ kojâst : où
➛ sâat : heure
➛ doust : ami
➛ poul : argent
➛ toilettes : WC et pas "toilet"

1 commentaire:

  1. Bonjour Jocelyne,
    je viens de trouver votre blog et vous remercie des infos que vous publiez.
    Comme vous j'ai toujours voyagé depuis l'age de 16 ans par mes propres moyens.
    Premier voyage hors d'Europe en 1981 (24 ans), vol sec vers.... la Birmanie avec 2 amis.
    Depuis le voyage ne me quitte plus.
    Une amie agée de 70 ans qui ne voyage qu'en groupe me demande de l'accompagner en Iran.
    J'aurais souhaité d'abord savoir si le pays se prête au voyage de 2 femmes et si au cours de vos recherches et voyages passés vous connaitriez des tours operateurs de qualité, locaux ou etrangers, pour petits groupes pour cette destination.
    Sinon quelles sont les difficultés que vos avez rencontrées en voyageant seule. Etiez vous parties vous meme entre femme?
    Merci beaucoup pour votre réponse
    Sylvie

    RépondreSupprimer

Laissez-moi un message, un commentaire, car c'est la meilleure façon pour moi de communiquer et d'échanger avec vous. Et si c'est écrit "Aucun commentaire", soyez le premier (ou la) à réagir !

Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante en étant loggué sur votre compte.

Sinon, choisissez "ANONYME".
Mais surtout si vous choisissez "Anonyme" PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE AU MOINS DE VOTRE PRÉNOM POUR QUE JE SACHE QUI M'ECRIT.

VOS MESSAGES M'ENCOURAGENT BEAUCOUP ET JE VOUS EN REMERCIE.