Menu

Présentation du voyage

Mon carnet de voyage en Iran
En 1976 j’étais allée en Afghanistan puis au Yemen en 1977. L’Iran était dans mes projets. Le 11 février 1979 l'Ayatollah Khomeini arrive au pouvoir et marque la fin de l'Empire d'Iran. En juin 1979, le mouvement pour la liberté déclare l'Iran "République Islamique". Depuis, j'ai attendu que les tensions politiques diminuent et permettent un tourisme correct. J'ai même pensé que je n'irais jamais en Iran de ma vie.

Début 2016, les relations entre la République islamique et les pays occidentaux s’apaisent. Le tourisme en Iran a le vent en poupe. Je pars !
©PlaneteJoce
Difficultés avec Internet
Mon blog n'a pas pu être rédigé comme je le fais d'habitude "en live" pour deux raisons : tout d'abord à cause de la censure iranienne : Blogger n'était pas accessible. Je ne suis arrivée à me connecter qu'au travers d'une appli VPN téléchargée sur mon téléphone, et c'était trop petit, trop compliqué pour écrire J'ai essayé durant les heures de trajet en bus, mais entre le bus qui tanguait et la petitesse du clavier... Quant à ma tablette elle ne ma servi qu'à sauvegarder les photos car je n'y avais pas téléchargé de VPN.

Et puis le voyage a été tellement copieux en visites et en rencontres que je n'ai simplement pas eu le temps.
Mais j'ai pris des notes et je m'y suis mise dès que je suis rentrée.

Mon voyage a eu lieu entre le 21 avril et le 21 mai 2016.

MES ÉTAPES

MES VIDÉOS

Cliquez sur le menu dans le coin haut/gauche (les trois lignes horizontales blanches) pour faire apparaitre la liste complète des vidéos. Refermez le tiroir avec la croix blanche sur la droite.
©PlaneteJoce
MESSAGE POUR CÉCILE ET FARID DE LYON
A TABRIZ NOUS AVONS FAIT L'EXCURSION AU LAC ORUMIYEH ENSEMBLE. J'AIMERAIS VOUS ENVOYER LES PHOTOS MAIS JE N'AI PAS RETROUVÉ VOTRE ADRESSE MAIL. CONTACTEZ-MOI EN PERSO : ICI

AU HASARD DE MES ARTICLES

vendredi 13 mai 2016

De Fuman à Ardabil (1)

Réveil

Il est 7 hres 45. On a bien dormi. Tout est calme dans la maison. Aller aux toilettes. On s'habille et on remet nos foulards et on va aux toilettes. Jail et sa maman sont déjà réveillés. on fait vite. Je n'ose même pas passer à la douche. On range nos affaires, et le salon reprend son aspect originel.

Jalil et sa maman nous préparent un petit déjeuner, fruits, pain, fromage, confiture. J'utilise mon stick de Nescafé.

De Fuman à Ardabil

Jalil téléphone : il se renseigne pour notre bus. Il nous dit qu'il faut nous rendre à 30 km de Fuman pour le récupérer sur la route, et qu'il va nous emmener en voiture.

Mais il téléphone à Said Mohammad pour qu'il l'accompagne. C'est vendredi, Said Mohammad n'était pas réveillé...

Adieux chaleureux à la maman...

On part à 9h 30.

Sur le chemin  on s'arrête à la maison de Said Mohammad. Il a en effet les yeux pas réveillés. Et nous partons pour.... on ne sait pas où, sur la route... à 30 km..

En route, Jalil nous explique que il n'y a pas de bus avant tard ce soir, 19 hres... alors il va nous emmener jusqu'à Astara où là on pourra prendre un taxi collectif jusqu'à Ardabil.

Astara, c'est très loin, c'est la dernière ville d'Iran à la frontière avec l'Azerbaïdjan, c'est la ville frontière... C'est à 155 km de Fuman. 2 hres 30 de voiture estimées...


Et Jalil va conduire 300 km pour nous emmener et rentrer chez lui !!!! 

A Hasthpar

Sur la route, on s'arrête dans une ville, Hasthpar. Jalil veut aller saluer un autre ami, Hassan. Cet ami, il est pâtissier, et il vend des gâteaux traditionnels, nos fameux... koluchehs, qu'il cuisine lui-même.

  

Alors deuxième petit déjeuner...


Et photo de famille...


On nous offre un gros paquet de ces gâteaux.

On est encore à 70 km d'Astara.

Astara 

Ville morte. On est vendredi.  Recherche de la station des safaris, des taxis collectifs. Jalil demande et re-demande... Au final on trouve la bonne station de taxis collectifs.

Dans le taxi collectif entre Astara et Ardabil

Encore 55 km.

On paye 17 000 Tomans pour deux (4 €). Le taxi part. Il est 13 h 30. Hyper serrées. Il y a deux femmes avec deux enfants sur les genoux.


Magnifiques paysages. On longe la frontière de l'Azerbaïdjan. On voit des barbelés tout du long des guérites et quelques militaires en treillis. (Je n'ai pas tenté de prendre des photos...). Se succèdent montagne et forêt.

















Ça tourne.
























Arrivée à Ardabil

Il est 14h 30 quand le savoir nous dépose. On est sur une route à gros trafic en dehors de la ville... 
On demande au chauffeur s'il peut nous arrêter un taxi. ce qu'il fait.

Au fait pourquoi on a choisi de s'arrêter à Ardabil ? parce que cela nous faisait trop de route d'aller de Fuman jusqu'à Tabriz d'un coup, et que nous ne voulons pas arriver en soirée dans une grande ville, sans avoir d'hôtel etc.

On n'a pas réservé d'hôtel ici à Ardabil, car on ne savait pas non plus avec certitude quand on arriverait. Mais j'ai choisi sur le Lonely Planet l'hôtel Negin, parce que c'était écrit "western facilities".  On a donc donné ce nom d'hôtel au chauffeur de taxi.

On arrive à l'hôtel. Il parait luxueux. On demande le prix d'une chambre : 900 000 rials ( 23 €).  On demande sur l'arrière. C'est bon. On demande à visiter la chambre. Une merveille !

Negin Hotel





 

Vue de la fenêtre


Nos gâteaux transportés depuis Fuman...



Pour la visite de la ville voir la suite de l'article  : ICI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un message, un commentaire, car c'est la meilleure façon pour moi de communiquer et d'échanger avec vous. Et si c'est écrit "Aucun commentaire", soyez le premier (ou la) à réagir !

Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante en étant loggué sur votre compte.

Sinon, choisissez "ANONYME".
Mais surtout si vous choisissez "Anonyme" PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE AU MOINS DE VOTRE PRÉNOM POUR QUE JE SACHE QUI M'ECRIT.

VOS MESSAGES M'ENCOURAGENT BEAUCOUP ET JE VOUS EN REMERCIE.