Menu

Présentation du voyage

Mon carnet de voyage en Iran
En 1976 j’étais allée en Afghanistan puis au Yemen en 1977. L’Iran était dans mes projets. Le 11 février 1979 l'Ayatollah Khomeini arrive au pouvoir et marque la fin de l'Empire d'Iran. En juin 1979, le mouvement pour la liberté déclare l'Iran "République Islamique". Depuis, j'ai attendu que les tensions politiques diminuent et permettent un tourisme correct. J'ai même pensé que je n'irais jamais en Iran de ma vie.

Début 2016, les relations entre la République islamique et les pays occidentaux s’apaisent. Le tourisme en Iran a le vent en poupe. Je pars !
©PlaneteJoce
Difficultés avec Internet
Mon blog n'a pas pu être rédigé comme je le fais d'habitude "en live" pour deux raisons : tout d'abord à cause de la censure iranienne : Blogger n'était pas accessible. Je ne suis arrivée à me connecter qu'au travers d'une appli VPN téléchargée sur mon téléphone, et c'était trop petit, trop compliqué pour écrire J'ai essayé durant les heures de trajet en bus, mais entre le bus qui tanguait et la petitesse du clavier... Quant à ma tablette elle ne ma servi qu'à sauvegarder les photos car je n'y avais pas téléchargé de VPN.

Et puis le voyage a été tellement copieux en visites et en rencontres que je n'ai simplement pas eu le temps.
Mais j'ai pris des notes et je m'y suis mise dès que je suis rentrée.

Mon voyage a eu lieu entre le 21 avril et le 21 mai 2016.

MES ÉTAPES

MES VIDÉOS

Cliquez sur le menu dans le coin haut/gauche (les trois lignes horizontales blanches) pour faire apparaitre la liste complète des vidéos. Refermez le tiroir avec la croix blanche sur la droite.
©PlaneteJoce
MESSAGE POUR CÉCILE ET FARID DE LYON
A TABRIZ NOUS AVONS FAIT L'EXCURSION AU LAC ORUMIYEH ENSEMBLE. J'AIMERAIS VOUS ENVOYER LES PHOTOS MAIS JE N'AI PAS RETROUVÉ VOTRE ADRESSE MAIL. CONTACTEZ-MOI EN PERSO : ICI

AU HASARD DE MES ARTICLES

samedi 7 mai 2016

Kerman (2) - Rayen - Mahan

Petit déjeuner, il y a bien du café, pas du en poudre, mais il est infecte. Je demande de l'eau chaude pour "mon" café à moi. Le petit déjeuner est assez réduit : cheese, jam, et des gâteaux.

Nous sommes prêtes pour l'excursion... Dans le hall, le patron nous apprend que le Chinois s'est désisté, il a peur de rater son bus de nuit (ce qui était évident). mais il nous a trouvé une autre compagne pour cette excursion. elle devait partir avec une autre femme qui se trouve être malade ce matin.

Acheter les tickets de train

Nous devons au préalable acheter nos billets de train de nuit pour Téhéran, pour dimanche soir, c'est capital et urgent. Le patron nous indique une agence qui se trouve sur l'avenue, sur la gauche, sur le trottoir opposé, pas loin. C'est en effet pas loin. On obtient nos billets de train. le train part à 15 hres et arrive à Téhéran à 6 hres du matin. Il coûte 58 400 tomans par personne, soit 584 000 rials, soit 15 €. Franchement pas cher pour faire tout ce long trajet !

La gare des trains se trouve à 20 mn de Kerman.

Pour information, nous avons demandé le prix d'un vol pour Téhéran : 257 000 tomans (65€).

Mais nous préférons le train de nuit, expérience que nous voulions faire.

Le hic, c'est que la fille qui nous vend les billets, n'arrive pas à compter pour nous rendre la monnaie ! Et on perd un temps fou !

Car nous partons en excursion !!!!!

En excursion

Nous faisons connaissance de Erika avec qui nous allons partager le taxi (45 €). C'est une jeune Autrichienne, elle parle l'anglais, est mariée mais son mari ne pouvant pas voyager, elle voyage seule, sur plusieurs mois, sur plusieurs pays, elle revient de l'Inde et du Nepal.

Nous partons à 9 hres 30 et nous sommes censées revenir ce soir à 20 hres. "shower and dinner" nous a dit le patron ! En fait nous reviendrons à 21 h30 !

L'excursion prévoit plusieurs visites. La citadelle de Rayen, un arrêt dans la ville de Mahan, et enfin les kaluts où nous ne pouvons pas arriver avant 17 hres à cause de la chaleur.

Sur la route




Rayen, se trouve au pied des Hezar Mountains qui culminent à une altitude de 4465 m, les plus hautes montagnes de la région de Kerman, et les quatrièmes de tout l'Iran. 








VIDÉO
La route de Kerman à Rayen


Mohammad notre chauffeur

Notre chauffeur se nomme Mohamad. Et il est super sympa (comme tous d'ailleurs). Au premier arrêt voilà quel sort du coffre de sa voiture de quoi nous faire un thé avec des gâteaux...



On s'arrête sur une place dans une ville. Il y a une tour de l'Horloge... Et à  l'intérieur de la tour, un mausolée.

  
Et en face



   

Et un petit lézard


La campagne environnante



Rayen







Arg-e- Rayen (la citadelle)

Rayen est une ville célèbre pour sa citadelle, le plus grand édifice en brique crue du monde après la citadelle de Bam.

Située à 95 km au sud-est de Kerman en direction de Bam, cette citadelle sassanide entièrement en pisé, a été habitée jusqu'au 19ème siècle, elle abritait à l'époque le palais du gouverneur. Elle ressemble à la citadelle de Bam. Elle s'étend sur 5 ha alors que la citadelle de Bam s'étendait sur près de 20 ha.

Depuis le tremblement de terre de 2003, la citadelle de Bam bien que reconstruite a été mal reconstruite, nous avons décidé de ne pas y aller suite à l'avis d'un couple de voyageurs qui venait de la visiter.... Et il semble que la citadelle de Rayen est, elle, bien conservée, en dépit des tremblements de terre qu'elle a subis.

La citadelle de Rayen est plus récente que celle de Bam, mais constitue une preuve de l’existence de la ville avant l’islam, elle remonterait à l’époque sassanide (224 - 649).

Il existait des citadelles encore plus anciennes dans la région, qui ont cependant été détruites à la suite de catastrophes naturelles au cours des siècles.

Suffisamment éloignée de Bam, la citadelle de Rayen n'a pas souffert du tremblement de terre de décembre 2003, mais de grands travaux de restauration ont été néanmoins entrepris. Elle se situe au sommet d’une colline.


La citadelle de Rayen fait partie des forteresses construites par le gouverneur Mirzâ Hossein Khân à l’époque de Nâder Shâh Afshâr et de son fils Mohammad Ali Khân.

Après le renversement de la dynastie Zand par Mohammad Khân Qâdjâr, elle fut habitée par l’un des descendants de Mirzâ Hossein Khân du nom de Mir Hosseini. Certains membres de cette famille habitent encore dans cette ville ou à Kerman.



La citadelle est de forme presque carrée, et contient plusieurs tours aux bordures dentelées. Elle est entourée par une muraille de plus de dix mètres de hauteur. La citadelle contenait une mosquée, un bazar, une partie réservée à l’habitat en hiver et en été, une rivière, des maisons réservées à l’élite et d’autres à la population.




L’unique entrée de la citadelle se trouve à l’est, où l’on peut admirer une belle porte. 



















 


Route vers Mahan



VIDÉO
La route de Rayen à Mahan


Mahan

Mahan se trouve à 35 km de Kerman. Le village est situé dans une oasis.

Mahan est connu pour le mausolée du chef soufi Nematollah Wali et pour le fameux jardin de Shahzadeh situé à six kilomètres au sud.

Shahzadeh Garden

Nous nous arrêtons tout d'abord devant le jardin. Là encore, il faut payer pour entrer. Nous décidons de ne pas entrer. OK il est inscrit sur la liste de l'UNESCO, c'est l'un des neuf jardins qui y sont inscrits. Mais depuis la déception de l'Eram Garden à Shiraz...



Je suis restée avec Erika. Nous attendons devant la porte, puisque notre chauffeur est parti.


Au bout d'un moment, le gars à l'entrée qui fait payer les billets, nous demande pourquoi on ne rentre pas. On lui répond "expensive" ! Et voilà qu'il nous propose de payer les deux tickets au prix d'un seul.... On ne s'y attendait pas, et du coup on a accepté.

Le fait est que ce jardin..... il est splendide ! Le plus beau que j'aie vu.




Le Shahzadeh Garden, a été créé sous la dynastie Qajar."Shazdeh Garden" signifie "Prince’s Garden". Créé à l'origine par Mohammad Hasan Khan Qajar Sardari Iravani en 1850, il a été agrandi par Abdolhamid Mirza Naserodollehand durant les onze années de son gouvernement. Sa construction a été terminée à la mort de Abdolhamid Mirza au début des années 1890.

Son emplacement avait été choisi stratégiquement, entre la ville de Kerman et la citadelle de Bam.

Il suit le style traditionnel des jardins persans de la fin du 19 ème siècle, avec des cascades situées en terrasses successives.


A l'entrée se trouve le principal bâtiment résidentiel à deux étages, le deuxième étage étant utilisé comme lieu d'habitation et de réception des invités.

Des pièces utilitaires se situent sur les côtés du jardin.












L'eau provient des montagnes voisines. Un système de qanats permet d'entretenir le jardin, malgré la sécheresse de la campagne environnante. 

L'eau se déverse en une série de huit cascades, en démarrant de la terrasse la plus haute. Ces cascades ont su utiliser le terrain en pente à 6.4% qui existait là. 

Le jardin a une longueur de 407 m et une hauteur de 20 m. En bas se trouve un bassin qui récolte l'eau.










Tout en haut












Le mausolée du maître soufi Nematollah Vali

A Mahan se trouve un site historique, qui contient le mausolée de Shah Nematollah Vali.



Nematollah (Ni’mattullah) Vali (1330–1431) était un poète, maître soufi, fondateur d'une branche des derviches. L'ordre des soufis Nimatullahi le considèrent comme leur fondateur.

Il est né à Alep en Syrie. (ou près de Kerman... selon d'autres). Il voyagea à travers le monde musulman, apprenant les philosophies de divers maîtres, il étudia les écritures du philosophe mystique  Ibn 'Arabī.

Il a passé de nombreuses années à voyager à travers l'Asie centrale, étudiant les philosophies de divers maîtres, entre autres les écritures du philosophe mystique Ibn 'Arabī, afin de perfectionner ses dons spirituels avant de se fixer à Mahan, au sud-est de Kerman, où il a passé les vingt-cinq dernières années de sa vie.

Il est mort en 1431, à plus de 100 ans, après avoir fondé un ordre dervishe qui continue d'être une force spirituelle active aujourd'hui.



L'ensemble comporte une coupole et des minarets jumeaux. La coupole, ainsi que les minarets sont recouverts de céramiques de couleur turquoise.



Le mausolée a été érigé en 1436 par Ahmad Chah Vali, agrandi et restauré sous le règne d'Abbas Ier, en 1601. Les minarets ont été achevés sous le règne de Mohammad Shah, de la dynastie Qadjar, et de son fils Nessaredin. Ce lieu est fort visité des pèlerins.








Ce monsieur a tenu à nous expliquer le lieu et à nous guider.








 



Le caveau voûté central achevé en 1437 a été érigée par Ahmad Shah Bahmani, roi du Deccan, et l'un des disciples les plus dévoués de Nematollah. Il est aujourd'hui sous la direction de l'Archaeological Survey of India.








  
A l'intérieur il y a même un hôtel ! Le "Motevalli bashi traditional hotel". Les gens qui viennent visiter le mausolée peuvent y réserver une chambre, et loger dans un lieu à l'architecture purement  iranienne.  


L'hôtel fait aussi restaurant.


On sort sur la place.

  
Le monsieur qui nous a accompagnées tout du long de notre visite a tenu à nous offrir cette friandise iranienne (que nous aimons bien, c'est vrai)... le Faludeh ou Paloudeh est une crème glacée faite d'amidon de riz, qui prend la forme de nouilles (vermicelle de riz). Elle est aromatisée avec des "Sharbat" (eau sucrée aomatisée), qui peut être de différentes saveurs, jus de citron et parfois eau de rose. 



Direction le désert et les kaluts. La suite   : ICI

1 commentaire:

  1. superbe blog qui m'inspire beaucoup et qui m'est utile aussi...Merci
    je prépare 3 mois en Asie du SE à partir de fin Novembre:Thaïlande, Cambodge,Laos et Birmanie
    L'Iran est un pays fabuleux, j'y étais en septembre et début octobre (mon blog qui n'est pas aussi travaillé que le votre , martineniran.over-blog.com)
    faites encore de beaux voyages!

    RépondreSupprimer

Laissez-moi un message, un commentaire, car c'est la meilleure façon pour moi de communiquer et d'échanger avec vous. Et si c'est écrit "Aucun commentaire", soyez le premier (ou la) à réagir !

Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante en étant loggué sur votre compte.

Sinon, choisissez "ANONYME".
Mais surtout si vous choisissez "Anonyme" PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE AU MOINS DE VOTRE PRÉNOM POUR QUE JE SACHE QUI M'ECRIT.

VOS MESSAGES M'ENCOURAGENT BEAUCOUP ET JE VOUS EN REMERCIE.